Monday, 2 May 2016

DEMON EYES (entretien)


DEMON EYES

Entretien avec Philippe Masson et Thierry Scarlatti par Gravegoat pour Devilment'zine #4

Quels ont été les premiers groupes qui vous ont fait
aimer le Démon et sa musique électrique, Black Sab et
Scorpions peut etre ? Quels ont été vos idoles ?


Chaque membre du groupe avait ses propres influences...mais en général, toutes les grosses figures du hard 70/80 en faisaient partie. Notre influence 1ère étant Judas Priest. .  

Vous sortez une première démo en 83 intitulée "Demon
Eyes" avec des titres de morceaux tels que "Ombre du
Malheur", "Mal Divin", ou encore "Invincible Force de la
Mort", en bref des thèmes très sombres, peux-tu nous en
dire plus ?


J’ai toujours écrit des textes à conotation noire, des histoires, des thèmes …A l’époque tous les groupes étaient dans le cercle du satanisme !!!  

La banlieue de Paris au début des années 80 c'était
comment ? est-ce que vous viviez dans une zone difficile
qui peut etre a fait de vous des métalleux ? 



Pas du tout, le groupe vivait dans un  quartier résidentiel de Sannois (95)...pas besoin d'être dans la zone pour aimer le hard rock...je veux dire le métal! 

Quelle était alors votre manière de travailler, de créer
et d'enregister un morceau ?


Musique d'abord par mon frère,thierry masson, puis mes textes et les mélodies ensuite greffés sur la composition.   

Très vite vous sortez un premier album "Rites of Chaos",
avez-vous été contacté par Ebony rcs après qu'ils aient
écouté votre démo ou après qu'ils aient vu un de vos
concerts ?


Après un de nos concert remarqué par Gil Tadic et Daniel Garcia (ils seront nos managers par la suite), nous avons rapidement quittés la France pour enregistrer un titre sur la compilation METAL PLATED chez Ebony Record à Hull .Face A    1er morceau : Les 2 Maudites. A noter sur cette même compil 2 groupes français…Vulcain et Blasphème.
Rites of Chaos sortira 1 an après.

Peux tu nous raconter une anecdote inédite par rapport à un de vos concerts ? comment se déroulaient vos prestations scéniques ?
Les concerts se sont toujours déroulés simplement. Les anecdotes viendraient plûtot du local de repetitions, où se sont faites des rencontres sympa (VENOM, METALLICA, etc...) et je ne parle pas des fiestas avec les autres groupes français de l'époque!

Vous sortez ensuite deux autres albums puis au début des
années 90, le groupe stoppe ses activités, qu'est-ce qui
a tué le groupe a ce moment là ?

Plus de communication avec le label, de moins en moins d'engouement pour le hard français, et envie pour certains du groupe de faire autre chose...Nous avions quittés Ebony et étions chez Musidisc/Warner . Beaucoup de changement à l’intérieur du Staff de DEMON EYES… ont eu raison de notre séparation .
 
 Sur votre dernier album d'alors, "out of control",
Philippe passe à la batterie et le groupe emploie Gil
Morvan au chant, qu'est-ce qui s'est passé au juste ?

Après les phases d’enregistrements de OUT OF CONTROL , Thierry Scarlatti quittera DEMON EYES pour un retour à Lyon. J’ai eu un grave problème au niveau des cordes vocales, donc dans l’obligation de trouver un nouveau chanteur,Gil Morvan. Cet album sera chanté en anglais et ne marchera pas du tout. Pendant toute cette période, je me suis occupé au poste de Batteur pour tous les concerts qui avaient été signés.
 
Que penses-tu du Heavy "made in France", quels sont tes
groupes français préférés ? Vous avez partagé un batteur
 avec Sortilège, "Bob Snake", pour vous est-ce que
Sortilège est le plus grand groupe français ?

Bob Snake a joué le 1er album "Rites of chaos" parce qu'à l’époque notre batteur n’a pas pu,  au dernier moment,  partir  en Angleterre asssurer les 1ère prises . Et Sortilège étaient des potes. Le hard francais a toujours donné des groupes excellents...et nous en donne encore aujourd'hui. Certains groupes francais n'ont rien a envier aux autres...
 

 Comment vivez-vous "l'âge de l'internet" ? Est-ce que
pour vous c'est tout du bon ou est-ce qu'il y a des
choses a redire ?

Internet est l’une des  meilleures inventions, la communication rapide, exemple les Blogs et surtout le Fameux Myspace . Incontournable !!!  

 Pour moi, Demon Eyes sonne Métal car votre son est très puissant et crasseux, le chant a de la verve, bref vous  réunissez tous les critères d'un bon groupe de heavy.   Est-ce ce que cela vous agace de voir de plus en plus de  groupes "prétendument" métal mais qui ne remplissent aucuns de ces critères, qui au contraire ne font que   baisser la tonalité des guitares et gueuler sans  panache, le tout auréolé d'une grosse production ?

C'est une mode comme tant d'autres née avec la génération Nirvana et Rage Against the Machine, mais on en n'entend presque plus...

 
Récemment Demon Eyes reprend du poil de la bête, se reforme tout bonnement, qu'est-ce qui a conduit à cette reformation ?

Il y a 2 ans, suite à un boeuf sur’ANTISOCIAL’avec Renaud Hantson, nous avons  mon frère et moi, décidés de  reformer le groupe. J’ai recherché sur internet  thierry Scarlatti et Jean christophe Rousset que nous n’avions pas vu depuis plus de 18 ans et la proposition de se réunir comme au bon vieux temps fut adoptée. De plus une demande sur  la reformation de DEMON EYES était Demandée...

 
En Janvier 2008 un grand festival parisien réunit pleins
 de vieux groupes cultes français sur une affiche énorme,
 entre autres ADX et Demon Eyes, raconte !
  Grosse folie, grosse foule, grosse émotion, gros festival, un bon moment.

 
Comment décririez vous le groupe aujourd'hui ? est-ce
 que vous vous éclatez autant que durant les premiers
 jours ?
  On prend les concerts avec beaucoup de plaisir, tout ce qui peut arriver au groupe 25 ans après ne peut être que du pur bonheur. On n'en demandait pas tant! Et puis on a  4 membres du groupe sur 5 qui ont fait la tournée en 1987!


 Merci d'avoir répondu aux questions de Devilment !

 Qu'est-ce que le Démon nous réserve pour l'avenir ?


Pour l'avenir, on n'en sait pas grand chose, peut être des nouveaux titres, certaines musiques sont prêtes et les chants arrivent juste derriêre...

Le 20 Décembre 2008

Fil Masson et Thierry Scarlatti